► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques Livres Chroniques Mangas Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Rencontres extraordinaires Salons & Dédicaces
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Les blogs à visiter Mes chroniqueuses Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
mercredi 24 juin 2015

Fate/Zero Vol.1

FateZero-1-Jaq

 

  • Nom: Fate/Zero de Shinjirô, Gen Urobuchi (Type-Moon)
  • Lu en: français 
  • Pages: 200 pages
  • Sorti le: 27 février 2014 
  • Editeur: Ototo Manga
  • Genre: Seinen (action, fantastique)
  • VO: paru sous le nom Fate/Zero フェイト/ゼロ en septembre 2011

Il y a de cela deux cents ans, trois familles ont décidé d'unir leurs pouvoirs pour atteindre l' « autre côté du monde ». Les Einzbern, Les Makiri et les Tôsaka. Ils unissent leurs forces et leurs connaissances secrètes pour recréer le Saint Graal et fabriquer le « Récipient ultime ».
Cependant ce calice ne peut réaliser le vœu que d'un seul être humain. La collaboration entre les magiciens se transforme alors en conflit violent et sanglant. Après trois défaites consécutives dans sa conquête du Saint Graal, la famille Einzbern est bien décidée à vaincre cette ultime bataille. Elle engage le redoutable Emiya Kiritsugu, plus connu sous le nom de Tueur de Mages, et lui confie une relique qui lui permettra  d'invoquer le plus puissant des Servants parmi les Esprits héroïques : Saber.

Depuis ma découverte de Fate/Stay Night Unlimited Blade Works, j'avais très hâte de découvrir Fate/Zero, le préquel. En effet, l'histoire prend place 10 ans auparavant et dévoile tous les secrets de la 4ème Guerre du Saint Graal. Avec Fate/Stay Night, quelques flashbacks étaient proposés mais le mystère restait toujours entier. Aussi, quel ne fut pas mon plaisir de me plonger dans ce premier tome et de retrouver cet univers particulier.

D'emblée, je peux dire que j'ai pris mes marques assez rapidement. Pour les novices, ce premier volume prend le temps d'expliquer ce qu'est la guerre  du Saint Graal, son rôle et comment on l'obtient. On rencontre alors quelques uns des personnages principaux ainsi que leur servant respectif. Quel régal  de retrouver ces servants que je connaissais déjà! Je pense notamment à Saber, Lancer, Rider, Gilgamesh. Ces esprits héroïques sont néanmoins différents de Fate/stay Night, tout du moins pour Rider et Lancer. 

Parmi les personnages, Kiritsugu Emiya - le père adoptif de Shirou - est le héros principal. Animé par un idéal particulier (repris par Shirou 10 ans plus tard), Emiya est prêt à tout pour obtenir le Graal. Il invoque alors la grande Saber. Un personnage que j'aimais déjà dans Fate/Stay Night mais qui restait énigmatique. Avec ce premier tome, l'identité de Saber est totalement dévoilée et j'avoue que je me suis régalée. Comme je l'ai toujours pensé, Saber est une guerrière, une vraie et une jeune femme très attachante. Par ailleurs, Kotomine est une figure que je connaissais également. Son personnage se révèle mystérieux mais intéressant ici car on sent qu'il est influencé par l'esprit de L'Eglise, qui se veut médiatrice. Cela promet de futures révélations j'en suis sure. Enfin, il faut que je mentionne le père de Rin Tohsaka qui risque lui aussi de me surprendre, vu le servant qui l'accompagne! 

Le manga se met très vite en place et la guerre du Graal débute quasi directement. Entre quelques moments de présentation, on sent le danger augmenter et on se délecte de découvrir les participants. Quant à moi, j'ai encore pris plus de plaisir, sachant que fate/zero va m'apporter toutes les réponses à mes questions. C'est un véritable complément à fate/stay night, à un autre niveau. Ici, la guerre sera sanglante et sombre, ça ne rigole pas. Les protagonistes ont un parcours différent, ils sont vraiment impliqués. Je pense que la suite va être aussi prenante qu'intéressante!

Niveau graphisme, je n'ai pas grand chose à dire, le design est très beau, c'est clair, bien présenté. Le manga est un bel objet d'ailleurs avec sa superbe couverture. Ce premier tome est donc une réussite, une belle mise en bouche. Tout est bien dosé. On se prend au jeu de cette guerre et on attend qu'une chose.... connaitre la suite!