► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques Livres Chroniques Mangas Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Rencontres extraordinaires Salons & Dédicaces
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations Mon site professionnel
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Mes chroniqueuses Partenaires Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
mercredi 20 mai 2015

L'école du Bien et du Mal [Ecole du Bien et du Mal #1]

ecole bien mal

  • Nom: L'école du Bien et du Mal [Ecole du Bien et du Mal #1] de Soman Chainani
  • Lu en: français
  • Pages: 478 pages
  • Sorti le: 7 mai 2015
  • VO: paru sous le nom "The school for Good and Evil" le 14 mai 2013
  • (note de 2,5/5 en réalité)

Kidnappées par une sombre nuit d'orage, Sophie et Agatha intègrent l'École du Bien et du Mal... Un lieu très spécial, ou l'on forme les personnages de contes de fées. Pantoufles de verre et chevelure blonde, Sophie est sûre de devenir princesse. Tandis qu'Agatha, cynique et solitaire, toute de noir vêtue, se voit déjà en sorcière. Pourtant, rien ne se passe comme prévu... Et si l'erreur de casting révélait leur vraie nature ?

Un grand merci à PKJ pour l'envoi de ce livre.

J'attendais ce livre avec grande impatience. Son résumé, sa superbe couverture m'auront convaincue de le découvrir. J'aime, de temps en temps, me plonger dans un bon roman jeunesse. Ayant peut être en tête un certain Pays des Contes, L'école du Bien et du Mal surfant sur le même thème mais dans son propre style, j'étais sure d'adorer l'histoire. Ce n'est pas faute d'avoir essayé!

Comment vous dire? D'emblée j'ai eu du mal avec le style de l'auteur que j'ai trouvé brouillon, confus. Les explications quant à son monde m'ont semblé floues par moment, de fait je n'arrivais pas bien à visualiser certaines choses. Écrit à la troisième personne, je suis également restée distante face aux personnages. Aucun ne m'a semblé sympathique. Pire, je n'ai absolument pas supporté les héroines, en particulier Sophie.

Parlons-en de Sophie. Cette jeune fille imbue d'elle-même, égocentrique (bien pire que Eadlyn, dans la Sélection), est prête à tout pour être kidnappée et emmenée à l'école du Bien. Convaincue qu'elle incarne la parfaite petite princesse, Sophie ne se doutera pas un seul instant qu'elle sera envoyée à l'école du Mal, et que son amie Agatha - solitaire, dégaine à faire peur, peu féminine - sera envoyée à l'école du Bien. Commence alors une course effrénée pour que les deux filles changent d'école. Très vite, nous lecteurs, cernons la personnalité de Sophie. Sous ses airs de gentille et jolie fille, c'est en réalité une vraie garce qui n'hésitera pas à utiliser Agatha - sa meilleure amie cela dit en passant - ou quiconque se trouvant sur sa route pour arriver à ses fins. Personnage exécrable, l'auteur lui dédie pourtant la majeur partie de son récit, ce qui rend la lecture laborieuse (quand on a doit suivre un personnage qu'on aime pas du tout, c'est de la torture!).

Quant à Agatha, elle m'a vraiment énervée. Si elle représente la figure du Bien, elle est convaincue d'être mauvaise. Son rôle est d'alors d'aider Sophie a devenir une belle princesse et de conquérir son prince, qu'importe ses sentiments. Agatha s'efface, s'oublie face à une Sophie épouvantable. Elle se pliera à toutes ses volontés, et acceptera toutes les horreurs infligées par Sophie. Il n'y a pas à dire, Agatha n'a pas l'ombre d'un charisme....

Si j'ai compris où voulait en venir l'auteur avec ses deux personnages, les faisant agir comme une vraie princesse pour l'une et une vraie sorcière pour l'autre, ses héroines ont été dures à supporter. Les autres personnages sont sous-exploités et totalement clichés. Le pire restera Tedros, ce prince tellement convoité. Il est aussi beau à l'extérieur que vide de sens à l'intérieur. 

L'intrigue est, quant à elle, plutôt longue à se mettre en place. L'auteur passe sous silence beaucoup de choses intéressantes comme les cours, les sortilèges au profit de détails inutiles (comme ce chapitre où Sophie nous passe toute sa garde robe en revue.....). J'avoue que j'ai eu du mal à en voir le bout. Ceci étant dit, tout n'est pas mauvais dans ce roman je tiens à le souligner.

Tout d'abord, le concept est plutôt génial. S'il reste pas mal de zones d'ombres quant à l'origine de ces écoles, j'avoue que j'ai bien apprécié la progression du roman. Chaque personnage évolue de manière spectaculaire, tandis que la fin rattrape largement les grandes longueurs. Elle est aussi prévisible qu'inattendue et offre une belle morale sur le concept de Bien et de Mal. Je me dis que ce premier tome sert de bases à l'univers et que la suite pourrait se révéler intrigante. Ma curiosité piquée, je pense tout de même donner sa chance au second tome. J'ai bon espoir - vu l'évolution des personnages - de mieux apprécier le monde imaginé par l'auteur.


Commentaires sur L'école du Bien et du Mal [Ecole du Bien et du Mal #1]

    Je vois qu'on a le même avis =P
    Mais bon on est d'accord que la fin intrigue quand même ^^

    Posté par Agnah, mercredi 20 mai 2015 à 16:33 | | Répondre
    • Et oui tu avais raison!
      Ouaip la fin intrigue. Je pense lire le tome 2 pour voir si c'est mieux maintenant que le contexte est posé!

      Posté par CeReSu, mercredi 20 mai 2015 à 22:33 | | Répondre
Nouveau commentaire