► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques Livres Chroniques Mangas Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Rencontres extraordinaires Salons & Dédicaces
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations Mon site professionnel
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Mes chroniqueuses Partenaires Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
dimanche 11 janvier 2015

A thousand pieces of you [Firebird #1]

a thousand

  • Nom: A Thousand Pieces of You [Firebirds #1] de Claudia Gray
  • Lu en: anglais
  • Pages: 357 pages
  • Sorti le: 6 novembre 2014
  • VF: non prévue pour le moment

Les parents physiciens de Marguerite Caine sont connus pour leurs réalisations scientifiques radicales. Leur invention la plus étonnante: l'Oiseau de feu, qui permet aux utilisateurs de sauter dans des univers parallèles, certains très différents par rapport à notre dimension. Mais quand le père de Marguerite est assassiné, le séduisant et énigmatique assistant, Paul, soupçonné d'être le tueur, s'échappe dans un autre univers.

Marguerite ne peut pas laisser l'homme qui a détruit sa famille en liberté, et elle décide de poursuivre Paul à travers différents univers, où leur vie se enchevêtrent de manière de plus en plus familière Avec chaque rencontre, elle commence à s'interroger sur la culpabilité de Paul et son propre cœur. Bientôt, elle découvre la vérité derrière la mort de son père qui est plus sinistre qu'elle n'aurait pu l'imaginer.

Traduction personnelle du résumé.

Claudia Gray ne m'a jamais déçue. J'ai lu tous ses romans YA et pour l'instant j'ai toujours été ravie. Encore une fois, l'auteure a réussi à me charmer avec A thousand pieces of you bien que je n'ai pas adhéré à tout non plus.

Le point fort de ce roman est incontestablement le monde imaginé. J'avoue avoir très peu lu de livres qui traitent de mondes parallèles, aussi j'étais très curieuse de voir comment Claudia Gray allait conduire son récit. Et je dois dire que j'ai été concquise! Bien qu'il me soit venu pas mal de questions, j'ai apprécié la théorie de Claudia Gray. L'intrigue du roman est basée sur la science, aussi il faut pouvoir suivre! Car c'est aussi simple que complexe. Et il faut d'ailleurs tout le roman pour comprendre où veut en venir l'auteure. Sur ce coup là, je tire mon chapeau car si certaines choses étaient assez prévisibles, d'autres m'ont surprise. 

Le roman démarre au quart de tour avec l'assassinat du père de Marguerite, un très grand scientifique ayant inventé avec sa femme, un moyen de voyager à travers les dimensions. Avec l'aide de Théo, un des assistants de ses parents, Meg décide de venger l'assassin en le poursuivant à travers les différents mondes. Sauf que l'assassin présumé n'est autre que Paul, l'autre assistant et accessoirement le crush amoureux de Meg.

Vous l'avez compris, on ne souffle pas une seule seconde dans A thousand pieces of you. Non seulement on voyage dans plusieurs dimensions, mais en plus on est inondés d'infos scientifiques, d'hypothèses, de flashbacks qui expliquent mieux le comportement des uns et des autres... C'est aussi déroutant que prenant. J'ai beaucoup aimé voyager avec Meg et Théo: tantôt dans un Londres très futuriste, tantôt dans une Russie impériale, ou encore dans un monde sous marin. Chaque fois que Meg changeait de dimension, j'attendais avec impatience de découvrir dans quel monde on allait tomber. 

Alors que l'intrigue avance doucement mais sûrement tout en retenant constamment l'attention du lecteur, une seule chose vient gâcher cette rythmique: la romance. Je ne suis pas contre la romance, au contraire, mais ici, elle écrase de trop l'intrigue et rend notre héroine très, très naive et un peu trop sentimentale. Bien qu'en refermant le livre, la romance peut mieux se justifier et tend à être plus crédible, j'avoue avoir soupiré de nombreuses fois au court de ma lecture. Je trouvais la romance trop déplacée face au contexte. C'est dommage car l'auteure tient quand même un sujet passionnant. L'histoire d'amour de Meg aurait pu être plus subtile, discrète, en arrière plan. De fait, j'ai mieux compris les avis en demi-teinte face à cet aspect du livre. 

Parlons en d'ailleurs de nos personnages. J'ai tout de suite apprécié la famille de Meg, en particulier les parents. Théo et Paul étaient sans doute un peu trop clichés et on arrive à vite les cerner. L'auteure ne laisse pas assez planer le doute les concernant. zut! Quant à l'héroine, je n'ai pas toujours réussi à la comprendre, ni elle, ni ses choix. La jeune fille reste trop focalisée sur ses sentiments amoureux malgré le danger autour d'elle. Non d'une pipe, la fille, elle voyage quand même à travers les dimensions!!! J'ai trouvé qu'elle s'acclimatait trop bien à chaque fois. Du coup, même si elle est attachante, elle a été aussi très énervante. 

Claudia Gray nous sert un livre complexe et intéressant. Beaucoup de questions se bousculent quant aux mondes parallèles. J'avoue que sur certains points, j'aurai imaginé les choses autrement!! Mais cela n'en reste pas moins captivant. Je déplore malheureusement la romance qui vient donc freiner notre histoire. Bien qu'elle soit toute jolie, elle ne méritait pas autant d'attention. Malgré tout, j'ai beaucoup aimé ce livre et je suis assez curieuse de la suite, je pense que l'action sera plus présente dans le second tome! 

Article rédigé par CeReS à 20:28 - - Vos Avis [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Commentaires sur A thousand pieces of you [Firebird #1]

    Belle chronique dans laquelle même si tu cites les points faibles du livre, tu m'as donné envie de découvrir cette histoire ! En plus la couverture est une merveille, donc je pense que ce sera un de mes prochains achat.

    Posté par Lis-moi Lie-toi, dimanche 11 janvier 2015 à 20:53 | | Répondre
    • Le livre est vraiment très bon, mais la romance est trop niaise dans ce genre de contexte, elle n'aurait pas du être aussi présente xD

      Posté par CeReSu, dimanche 11 janvier 2015 à 21:56 | | Répondre
  • Je suis d'accord, l'univers est super bien pensé, je l'ai complètement adoré. La romance m'a moins gênée que toi par contre, j'ai trouvé qu'elle s'intégrait bien dans l'histoire, même si je te rejoins pour dire qu'elle rend l'héroïne bien trop naïve par moments !
    En tous cas, je suis très curieuse de voir ce que l'auteure nous réserve pour la suite

    Posté par Tari, jeudi 15 janvier 2015 à 13:56 | | Répondre
  • Bon, et bien, non seulement je me suis trompée de livre dans mon autre commentaire ; mais en plus j'ai assez envie de découvrir celui-ci (même s'il y a le problème romance) XD

    Posté par Nath, samedi 21 janvier 2017 à 19:36 | | Répondre
Nouveau commentaire