► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques Livres Chroniques Mangas Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Rencontres extraordinaires Salons & Dédicaces
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Les blogs à visiter Mes chroniqueuses Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
lundi 24 novembre 2014

La Symphonie des Abysses [ Livre #2]

symphonie 2

  • Nom: La Symphonie des Abysses, Livre 2 de Carina Rozenfeld
  • Lu en: français
  • Pages: 414 pages
  • Sorti le: 20 novembre 2014

Une nouvelle ville, de nouvelles lois, les mêmes interdits. Abrielle et ses compagnons croyaient s'être enfin affranchis du tyrannique Règlement Intérieur. Hélas, ils vont découvrir que les rêves qu'ils portent en eux ne pourront jamais s'exprimer dans l'enceinte du Mur. Mais leur rencontre avec Eyal, jeune homme assoiffé de vérité, va faire renaître l'espoir. Aucun mur, aussi haut soit-il, ne peut étouffer les coeurs épris de liberté. Car un passage vers l'extérieur existe bel et bien. Pour y accéder, Abrielle et ses amis vont devoir vaincre les terribles gardiens qui le défendent farouchement...
C'est en n'étant personne que l'on peut devenir quelqu'un.

Un grand merci à la Collection R pour l'envoi de ce livre.

Je ne sais pas trop comment vous décrire mon ressenti sur ce livre. Mais une chose est certaine, il m'a complètement embarquée dans son univers. Carina Rozenfeld a une plume vraiment magnifique. Que ce soit dans Phaenix ou La Symphonie, l'auteure arrive, avec aisance, à nous communiquer énormément d'émotions. 

Ce livre 2, reprend avec un nouveau personnage, Eyal, qui nous introduit à la vie de Portes, la destination de nos 3 autres compères Cahill, Sans et Abrielle. Le temps de quelques chapitres, nous nous familiarisons avec cette ville grouillante de monde, au réglement intérieur aussi tordu que dans les autres villages. Eyal se révèle être un personnage très intéressant qui se pose beaucoup de questions sur sa vie, ses objectifs. En tant que mélangé, les options sont minces mais le jeune homme a de la ressource. Et puis, quand vient la rencontre de tous les personnages, on sent qu'on entre de plein fouet dans une nouvelle aventure: celle de la liberté.

Et le chemin sera long pour découvrir la vie derrière le Mur. Mais le quatuor ne baissera jamais les bras. Malgré les épreuves, ils avancent encore et toujours. Et quand tombent les révélations, on a tout autant le souffle coupé qu'eux. L'histoire du Mur, ou plus généralement de l'Anneau est aussi indescriptible que potentiellement réelle. Oui, cela pourrait arriver. Et c'est ça que j'ai fortement aimé dans ce roman. C'est que Carina nous plonge dans une dystopie tout à fait crédible, qui s'appuie sur des éléments réels et étudiés. On s'y retrouve alors facilement, et ce monde étrange nous parait encore plus vrai.

Je me suis également fortement attachée aux personnages. Ils véhiculent tellement d'émotions. Ils sont sincères. Ils pensent avec le coeur. Et il nous partagent beaucoup de messages. Encore une fois, je souligne ici la force de ce roman, puisque l'auteure s'appuie sur des valeurs humaines: le partage, l'entraide, la famille, l'amour, l'acceptation, la différence. Autant de thèmes abordés avec finesse et passion.

Et comme je le disais en début de chronique, le style d'écriture est magnifique, tout en poésie et musique. C'est touchant et sublime, on ne peut qu'aimer cet univers particulier. Et s'il offre une progression tout à fait logique, j'avoue que j'aurai aimé voir un troisième tome naitre, afin de suivre le petit groupe répandre à travers villes et villages que la vie est aussi ailleurs qu'entre le Mur. Mais ça, c'est à notre imagination de s'en charger...

En conclusion, j'ai adoré ce dyptique très bien pensé, aux nombreux messages, ceux-là mêmes portés par des personnages charismatiques et attachants. Chacun a une histoire à révéler, une partition à jouer. Et c'est un vrai régal.