► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques Livres Chroniques Mangas Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Rencontres extraordinaires Salons & Dédicaces
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Les blogs à visiter Mes chroniqueuses Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
mardi 14 août 2012

Phaenix - Les cendres de l'oubli

14743247

  • Nom: Phaenix T1 - Les cendres de l'oubli de Carina Rozenfeld
  • Lu en: français (431 pages) - Sortie en septembre 2012
  • Ma note:notation 1

Elle a 18 ans, il en a 20. À eux deux ils forment le Phænix, l'oiseau mythique qui renaît de ses cendres. Mais avant de le devenir, ils devront se retrouver et s'unir dans un amour pur et éternel...Depuis l'origine du monde, le Phænix meurt et renaît perpétuellement de ses cendres. L'être fabuleux est constitué de deux âmes soeurs. À chacune de ses résurrections, ses deux moitiés doivent se retrouver et s'aimer pour reformer l'oiseau légendaire. Car lui seul a le pouvoir d'éloigner les menaces qui pèsent sur l'humanité. Malheureusement, les deux amants ont été séparés et l'oubli de leurs vies antérieures les empêche d'être réunis... Aujourd'hui, dans le Sud de la France. Anaïa a bientôt dix-huit ans. Elle a déménagé en Provence avec ses parents et y commence sa première année d'université. Passionnée de musique et de théâtre, Anaïa mène une existence normale. Jusqu'à cette étrange série de rêves troublants dans lesquels un jeune homme lui parle et cette mystérieuse apparition de grains de beauté au creux de sa main gauche. Plus étrange encore : deux garçons se comportent comme s'ils la connaissaient depuis toujours... Bouleversée par ces événements, Anaïa devra démêler le vrai du faux, comprendre qui elle est vraiment et qui saura la compléter. Elle devra souffler sur les braises mourantes de sa mémoire millénaire pour redevenir elle-même. S'ouvriront alors les portes d'une nouvelle réalité dans laquelle amour et fantastique sont étroitement liés...

Un grand merci à la Collection R pour l'envoi de ce livre.

Phaenix fait partie de ses romans puissants qui a su m'embarquer dans son monde dès les premières pages. Alors que j'étais simplement curieuse de voir où cet univers allait m'emmener, je n'ai fait qu'une seule bouchée du livre. Son magnétisme est tout simplement impressionnant et une fois plongée dedans, je n'ai pas pu m'arrêter. De fait, Phaenix est un énorme coup de coeur. Tout m'a plu dans ce roman et je crois que cela va être la partie la plus difficile de la chronique: mettre des mots sur la panoplie des sentiments ressentis durant ma lecture.

Anaia a presque 18 ans et va rentrer à la fac. Fait exceptionnel pour elle, elle déménage dans le Sud de la France avec ses parents après avoir vécu à Paris jusque là. Le changement est un peu brutal même si la jeune fille connait bien les lieux pour y être venue chaque été. Avec elle, on découvre alors sa douce région. Typique du Sud, j'ai pu visualiser son environnement, me faisant penser à mon lieu de vacances que j'affectionne tant: les odeurs de lauriers-roses, les palmiers, ce ciel bleu azur qui influence votre humeur pour la rendre joyeuse, une brise légère, ces maisons colorées... Non vraiment j'y étais et ce spectacle sensoriel m'a ravi et m'a, une fois de plus, dépaysée. Ce déménagement signifie aussi l'entrée en fac pour la jeune fille, un peu trop stressée au départ. Heureusement, elle retombera sur Garance, une amie d'enfance qui fait les mêmes études qu'elle! Une belle amitié se noue alors entre les deux filles, pour le plus grand soulagement d'Ana, qui avait peur de se retrouver seule et qui souffrait de nostalgie à l'égard de sa meilleure amie Juliette et de Simon, le mec sur qui elle a craqué à Paris.

Le début du roman est alors sage. On se ballade à travers les cours d'Anaia et on s'amuse avec elle lors de diverses soirées. La jeune fille semble s'acclimater et se plaire. Et c'est sans compter sur sa rencontre avec Yvan et Eidan, un complètement gothique et l'autre insondable, qui font partie d'un groupe de rock. Très vite, Anaia se sentira attirée par Eidan, personnage très mystérieux et envoûtant. Bien entendu, un seul garçon n'aurait pas suffit à troubler notre héroïne! Sa route va en effet croiser Enry, qui est l'antithèse d'Eidan, aussi bien dans l'attitude que dans le physique. Si l'un est mystérieux, froid, intense et ténébreux, l'autre semble absorber toute la lumière autour de lui, réchauffant l'atmosphère de son doux sourire enjôleur.

Très vite cela dit, des choses étranges apparaissent, à commencer par ces grains de beauté dans la paume d'Anaia et ces bouffées de chaleur inexpliquées. Ces phénomènes ne tracassent pas trop la demoiselle au départ mais les deux garçons semblent s'y intéresser de près, ce qui attisera la curiosité d'Anaia d'en savoir plus. Sans oublier ces rêves intenses qu'elle fait si souvent où elle retrouve un inconnu qui suscite chez elle tant d'émotions....

Le roman nous embarque dans un véritable tourbillon de sentiments, de vérités oubliées, d'amitié et d'amour. Carina a su décrire son histoire avec tant de finesse, de poésie et de justesse qu'il est impossible de ne pas s'attacher aux personnages. Anaia est peut être un peu timide et naïve, mais je l'ai trouvée vraiment intéressante. Et surtout, elle a su évoluer au fil des pages. Quant à Eidan, inutile de vous dire que j'ai tout de suite craqué pour lui. Pas uniquement parce qu'il est beau, ténébreux, un brin mystérieux et rockeur, mais pour ce qu'il a enfoui au fond de lui. Il y a tant d'émotions en lui qui vous prennent aux trippes quand elles éclatent...

Enfin, comment ne pas mentionner l'univers musical qui foisonne tout le long du roman? Encore une fois, ce fut un pur plaisir pour moi car cela m'a ramenée bien des années en arrière: en effet si Anaia joue du violoncelle, de mon côté j'ai pratiqué le violon alto durant 7 ans. C'est un instrument que j'ai toujours aimé, alors quand notre héroine parlait du sien, cela m'a fait vibrer car je connaissais toutes les sensations: l'archet enduit de cellophane qui se frotte sur les cordes vibrantes d'une musique passionnante et passionnée à vous faire tout oublier. J'ai également pris beaucoup de plaisir à écouter certaines chansons dont les paroles étaient décrites pour me mettre vraiment dans cette ambiance particulière. La passion de la musique transpire dans Phaenix et c'est vraiment enchanteur et libérateur de tant de sentiments!

Vous l'aurez compris, Phaenix est une perle, un roman écrit avec justesse et passion, qui nous emène dans ses profondeurs et sa mythologie toute particulière. Avec ses personnages attachants et ses sentiments débordants, Phaenix est un roman à lire absolument! Quant à moi, j'attends la suite avec beaucoup, beaucoup d'impatience.

Article rédigé par CeReS à 13:12 - - Vos Avis [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires sur Phaenix - Les cendres de l'oubli

    Phaenix

    Une très bonne chronique, j'ai tellement envie de lire ce livre maintenant ! merci beaucoup,
    Bonne lecture,
    Thib'

    Posté par Thib', mardi 14 août 2012 à 14:18 | | Répondre
  • Oh là là ! Ta chronique me donne vraiment très envie de me plonger dans cet univers. Nous avons des goûts similaires et je suis très sensible à la manière dont tu décris l'histoire et les personnages !!!

    Je pense que c'est une lecture que j'aurais très prochainement, tu sais combien j'adore ce genre de roman tout en douceur et poésie...

    Gros bisous et merci de nous avoir si intensément décrit cette perle !

    Posté par Erika, mercredi 15 août 2012 à 10:43 | | Répondre
  • Je suis ravie que ma chronique vous plaise et j'espère que vous serez autant charmé que moi par ce superbe livre!!!

    Posté par CeReS, vendredi 17 août 2012 à 11:21 | | Répondre
Nouveau commentaire