► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques Livres Chroniques Mangas Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Rencontres extraordinaires Salons & Dédicaces
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Les blogs à visiter Mes chroniqueuses Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
dimanche 29 juillet 2012

In my Mailbox (41)

Ay7Gq-rCEAEZbDt

Bienvenue dans mon In My Mailbox de la semaine! Avec deux livres que j'attendais avec grande impatience! Il s'agit de Stolen Night de Rébecca Maizel, le second tome dans la série Infinite Days (plus connue en français sous le nom Humaine) et de Dreamless de Joséphine Angelini, également le second tome dans la série Starcrossed! Deux romans que j'ai très hâte de lire, j'avais beaucoup aimé les premiers tomes donc je me réjouis de retrouver ces univers! Et vous, qu'avez-vous eu?

 

Icon in my mailbox ok


vendredi 27 juillet 2012

Chosen Ones

12792988

  • Nom: Chosen One de Tiffany Truitt
  • Lu en: anglais (400 pages) - Sorti en juin 2012
  • VF: non prévue pour le moment
  • Ma note:notation 3

Sixteen-year-old Tess lives in a compound in what was once the Western United States, now decimated after a devastating fourth World War. But long before that, life as we knew it had been irrevocably changed, as women mysteriously lost the ability to bring forth life. Faced with the extinction of the human race, the government began the Council of Creators, meant to search out alternative methods of creating life. The resulting artificial human beings, or Chosen Ones, were extraordinarily beautiful, unbelievably strong, and unabashedly deadly...

En voilà, un livre spécial. Bizarre. Ce sont les premiers mots qui me viennent à l’esprit. En commençant Chosen Ones, je ne m’attendais pas du tout à ce que l’univers soit si dur.  Ce livre fait partie des romans dystopiques originaux mais bourrés de sentiments.

Chosen Ones raconte l’histoire de Tess. Tess a 16 ans et vit dans un monde chaotique où règne encore la guerre. Au fur et à mesure des années, sa famille a du abandonner leur maison pour se retrouver dans des camps. La vie s’est faite de plus en plus misérable et les hommes ont été envoyés à la guerre, pour ne jamais revenir. Des bombes ont fini par tout détruire, comme la majorité des humains. En minorité, un Concil s’est créé. Se voulant rassurant, le concil détient tous les pouvoirs. Ils ont alors créés les Chosen Ones, ces êtres artificiels, forts et conçus uniquement pour la guerre. Ils sont parfaits, beaux que ça donne mal aux yeux de les regarder, mais ils sont cruels, sans âmes. Au début, les « naturels » (terme pour appeler les humains) leurs ont fait confiance, mais peu à peu, des questions se sont posées.

En effet, les naturels sont de plus en plus mal lotis. La vie au camp est très difficile, sans espoir. Les livres, la musique, tout est interdit. Personne ne travaille. Tout le monde survit. Vous n’existez qu’à travers un numéro tatoué sur votre poignet. Vous n’êtes rien.

Quant à Tess, elle n’a guère d’autres choix que de travailler à Templeton, la ville des Chosen Ones, en tant que servante. Il est de coutume dans les familles, que les ainées aillent y travailler. Avec Tess, on découvre alors cet univers étrange dans lequel sont créés les Chosen Ones. C’est tout à fait particulier et je vous avoue avoir maintes fois pensé au film The Island. Alors que la majorité des Chosen Ones sont calculateurs, il y en a un qui sort du lot: James.

Sa rencontre avec Tess sera très belle. C’est le seul espoir du livre qui repose essentiellement sur des sentiments difficiles. Alors quand Tess et James se rencontrent et partagent de magnifiques moments, on en oublie la dureté du livre. C’est une histoire tout en finesse et retenue mais aussi passionnée.
Les sentiments sont extrêmement bien décrits dans ce roman, on ne peut que les ressentir. Ce qui, parfois, nous ralentit dans la progression de la lecture, tant l’atmosphère est lourde. Trop lourde.

Ce livre est vraiment oppressant, débordant de sentiments qui se décuplent. L’auteure a su capter son lecteur grâce à son habileté d’écriture. C’est vraiment très fort, puissant. Aussi, bien qu’il n’y ait pas d’actions, on ne s’ennuie pas, car on a envie d’en savoir plus sur cet univers. Au milieu du chaos, l’amour donne de ses forces pour faire avancer ses personnages.

mercredi 25 juillet 2012

Tchat avec C.J Daugherty, auteure de Night School

487319_345688718845222_962662637_n

Aujourd'hui, la Collection R a encore gâté ses lecteurs en organisant un tchat sur sa page facebook avec l'auteure de Night School, C.J Daugherty. Night School fait partie des livres à succès de la Collection que je vous invite vivement à découvrir si ce n'est déjà fait! Pour rappel, voici ma chronique sur le premier tome! Le tome 2 sortira en exclusivité mondiale en France en novembre 2012!

En attendant, les fans ont pu poser leurs questions. L'auteure a pris son temps pour répondre à chacun d'entre nous dans un français vraiment parfait! Voici ce qu'il faut retenir de cet échange vraiment très sympathique! ATTENTION Spoilers si vous n'avez pas lu le tome 1!

  • Night School a été créé en 5mois. Une fois la trame et les personnages posés, tout est aller très vite
  • C.J a toujours été intéressée par la vie en pensionnat, elle trouvait donc que c'était une idée à mettre en avant dans son roman
  • Elle a préféré écrire à la 3ème personne car ça rend l'atmosphère plus excitante et mystérieuse
  • Cimméria l'a inspirée en visitant une école gothique
  • Les univers de Twilight et Vampire Academy l'ont inspirée pour se lancer dans son roman
  • C.J adore la France et espère venir cet automne!!
  • Un spin off est en projet, soit bien avant en 1920 ou plus loin après Night School, elle ne sait pas encore. L'histoire pourrait se dérouler en France
  • C.J et Allie se ressemblent par certains aspects: l'auteure est obsédée par la vérité et a été rebelle dans sa jeunesse.
  • Les autres personnages sont purement inventés
  • Elle a volé les noms des personnages à ses amis
  • Allie est son personnage préféré. C'est une fille très intelligente
  • C.J a donné de sa personnalité au personnage de Rachel
  • Les parents d'Allie n'auront pas de rôle plus important dans ce 2ème tome mais peut être bien après
  • Allie et Carter traverseront des moments difficiles, sans compter que Sylvain revient en force et aura un rôle vraiment important (en gros ça sent le triangle amoureux à des kilomètres!)
  • Nous en apprendrons plus sur l'organisation secrète de l'école
  • Chaque livre correspond à un semestre! Le 1er tome se déroulait à l'été, le 2ème tome sera concentré sur l'automne/hiver
  • Les livres 2 et 3 sont déjà écrits

Voilà voilà pour ce petit tchat! Le mystère est encore bien gardé mais vivement la suite! Un grand merci à l'auteure pour nous avoir consacré un peu de son temps!

Bloodlines

8709527

  • Nom: Bloodlines de Richelle Mead
  • Lu en: anglais (421 pages) - Sorti en aout 2011
  • VF: A paraitre fin 2012
  • Ma note:notation 3

When alchemist Sydney is ordered into hiding to protect the life of Moroi princess Jill Dragomir, the last place she expects to be sent is a human private school in Palm Springs, California. But at their new school, the drama is only just beginning.

Lorsque j'avais terminé Vampire Academy fin d'année dernière, j'avais enchainé sur Bloodlines et je n'avais pas accroché. Je m'étais promise alors d'y revenir plus tard, laissant passer du temps avec cette histoire époustouflante qu'est VA. Aujourd'hui, j'ai pris énormément de plaisir à lire Bloodlines. Quel bonheur de retrouver l'univers des Moroi, des Dhampirs et bien sur des Alchimistes! Le plus dur sans doute a été de s'acclimater à Sydney tellement différente de notre Rose. Mais honnêtement, ce n'est pas plus mal. La raison est même très simple: Sydney apporte une dose de fraicheur et un tout nouveau regard sur le monde vampirique. On redécouvre cet univers avec d'autres croyances, d'autres règles. C'est vraiment l'atout principal du roman.

Comme je l'ai dit, Sydney est très différente de Rose. J'ai appris à l'apprécier car c'est à sa mannière, quelqu'un de très fort, avec des convictions si fortes. Sydney a un tempérament qui incite au respect car contrairement à elle, j'aurai exploser à plusieurs moments. Elle arrive à garder son calme et à maitriser les situations. Il faut dire que son mode de vie est étrange et qu'elle n'en mène pas large. Je suis d'ailleurs très curieuse d'en apprendre plus sur elle car elle semble être l'outsider chez les Alchimistes..... A côté de Sydney, avec qui on va donc redécouvrir les Moroi et les Dhampirs d'un oeil nouveau, c'est avec plaisir qu'on rencontre à nouveau Jill, Eddie et surtout Adrian. Jill et Eddie reste plutôt discret à leur niveau, tandis qu'Adrian s'avance sous les feux des projecteurs. Moi qui l'avais apprécié dans VA mais pas adulé comme un certain Dimitri, je dois dire que dans Bloodlines, il mérite toute cette attention. Il a véritablement sa place et j'ai aimé le connaitre davantage. Je sens que lui et Sydney vont former un tandem de choc par la suite!

En plus de retrouver ces personnages, j'ai adoré toutes les allusions à Vampire Academy qui nous rappelle que Bloodlines prend effet juste après Sacrifice Ultime. Richelle Mead prend plaisir à nous rappeler certains moments, certaines histoires qui font partie de la vie de Jill, Eddie ou Adrian. Cette connexion est vraiment très forte et c'est là qu'on se rend compte de la force de ce spin off. Il apporte son souffle nouveau mais il suit la continuité de cet univers fabuleux.

Enfin, si je n'ai mis que 4 étoiles, c'est que l'intrigue prend un peu trop de temps à s'installer. De fait, une bonne partie du roman est assez lente mais finit par exploser en action et en retournements que je n'avais pas vu venir. Une nouvelle intrigue s'installe progressivement, de nouvelles questions se posent et on se dit que l'univers vampirique créé par Richelle Mead est vraiment riche, complexe et varié! De quoi nous emmener vers de nouvelles aventures palpitantes!

 

 

Posté par CeReSu à 18:51 - - Commentaires [3]
Tags : ,
lundi 23 juillet 2012

Easy

13548456

  • Nom: Easy de Tammara Webber
  • Lu en: anglais (316 pages) - Sorti en mai 2012
  • VF: A paraitre en septembre 2014
  • Ma note:notation 1

When Jacqueline follows her longtime boyfriend to the college of his choice, the last thing she expects is a breakup. After two weeks in shock, she wakes up to her new reality: she’s single, attending a state university instead of a music conservatory, ignored by her former circle of friends, stalked by her ex’s frat brother, and failing a class for the first time in her life.

Dois je vous dire d’emblée qu’il s’agit d’un petit coup de cœur?? Easy est une fabuleuse histoire et j’espère sincèrement que l’auteure se verra publiée par une maison d’édition (Note: ce livre est en auto-édition disponible en ebook ou paperback).
Tout d’abord, je tiens à signaler que nous ne sommes pas dans du Young Adult. Cette lecture est plus mature et pour ainsi dire extrêmement réaliste. Tammara Webber ne mâche pas ses mots et nous décrit des choses vraies, avec passion et justesse.

Jacqueline arrive tout droit à l’université au bras de son copain Kennedy, avec qui elle est depuis 3 ans. Folle de lui, elle a décidé de mettre ses projets de musicienne de côté pour le suivre. Seulement voilà, Kennedy se laisse embarquer par ce monde nouveau: fraternité, filles…. Au bout de 2 semaines après le commencement des cours, il plaque Jacqueline pour « essayer d’autres filles. » Très charmant. Affectée, Jacqueline s’enfermera dans son cocon et n’ira pas en classe durant 2 semaines. De quoi lui donner un sacré retard.

Jusqu’ici, rien de bien original. En réalité, le roman commence sans ménagement, et ce que je vous ai conté plus haut, arrive plus tard. Non, en réalité, Easy commence par un événement perturbateur asssez important, qui sera le fil conducteur de tout le roman. C’est pour ainsi dire choquant, mais malheureusement, réel.
Cet événement, néanmoins, va permettre à Jacqueline de rencontrer le beau Lucas. Ténébreux, tatoué, percé, Lucas n’est pas comme tous les autres. Car sous ses apparences de mec rebelle, il cache bien des choses et s’éprend de Jacqueline. Il sera son protecteur plus d’une fois.

Vous vous en doutez, Easy est un concentré d’émotions. Entre cet événement, Jacqueline qui se fait larguer et cette rencontre énigmatique, on est perdu.
Avec l’héroine, on avancera alors pas à pas. On se prendra au jeu du « chat et la souris » avec Lucas. Car oui, au début, Jacqueline s’en rapproche juste parce que ses copines lui ont dit que ce serait bon pour elle. Mais vous savez comment ça va. On se dit que c’est juste « comme ça » et les sentiments s’en mêlent qu’on a rien vu.

Commence alors une histoire entre Lucas et Jacqueline. Difficile de la qualifier tant elle est spéciale. Elle est tout, sauf banale ou fleur bleue. Non c’est bien plus fort que ça. C’est une découverte, une remise en question, de la confiance perdue mais peu à peu retrouvée.

Le roman se focalise alors sur cette rencontre mais pas seulement. Car il y a tout un tas de choses qui gravite autour: Kennedy qui se rend compte de sa bourde (ça on l’avait pas vu venir hein *ironie*), le stress de Jacqueline face à cet événement qui semble la poursuivre, ses mails échangés avec le beau Landon, le tuteur des cours d’économie, les soirées universitaires….

Easy est donc un roman nous plongeant au cœur de la réalité universitaire américaine. Tous les ingrédients y sont pour qu’on puisse s’identifier au roman. Cela pourrait paraitre cliché, mais ça ne l’est absolument pas. Au contraire, c’est extrêmement bien décrit et on ne peut qu’aimer les personnages forts de ce livre. C’est une lecture passionnante et passionnée que je vous recommande absolument!

Posté par CeReSu à 09:43 - - Commentaires [2]
Tags : ,
dimanche 22 juillet 2012

Version 40 ~ Féerie

Feerie

Pour fêter son retour de vacances, Mirrorcle World se refait une beauté! J'ai le plaisir de vous présenter la 40ème version du blog nommée simplement Féérie. Cette version met en vedette Tessa, de la saga Infernal Devices de Cassandra Clare. Les couvertures de cette trilogie sont fabuleuses et celle-ci ne déroge pas à la règle. Cependant, j'ai voulu m'éloigner de l'ambiance initiale pour m'aventurer dans un monde plus féerique et coloré. Le sentiment que j'espère faire passer à travers cette création est que chaque livre, chaque page que vous tournez, vous transporte ailleurs. Si les couleurs sont encore une fois majoritairement foncées, ce header apporte beaucoup de lumière, de couleurs, pour accentuer ce côté rêveur et exotique, que j'espère, vous apprécierez! 

samedi 21 juillet 2012

La Cité des Ténèbres: le film

3101545241_2_3_ZQwKT6JI

Si j'ai attendu maintenant avant de vous en parler, c'est parce que les news arrivaient vraiment très lentement. Mais comment ne pas consacrer un article à ce film événement? La Cité des Ténèbres, un de mes livres fétiches, adapté au cinéma? Que du bonheur. City of Bones de son nom original, sortira dans les salles en aout 2013. En attendant, le casting commence à se dévoiler enfin! Voici les personnages principaux déjà castés.

  • Jamie Campbell Bower aka Jace Wayland

600full-jamie-campbell-bower

  • Lily Collins aka Clary Fray

Vanity-Fair-Lily-Collins-3

  • Robert Sheehan aka Simon Lewis

rob_xx

  • Godfrey Gao aka Magnus Bane

Godfrey-Gao-in-the-Louis--010

  • Lena Headey aka Jocelyn Fray

lena_headey_1920_1200_dec28

  • Jemima West aka Isabelle Lightwood

Jemima-West-cast-as-Isabelle-Lightwood-city-of-bones-31197446-600-400

  • Jared Harris aka Hodge Starkweather

jared_harris

Et voilà pour le casting. Il paraitrait que Alec ait aussi été choisi et qu'il est déjà connu du public mais le mystère est gardé! En attendant, pour ceux qui lisent la saga, que pensez vous de ces choix? Hormis Jace et Clary, je dois dire que je suis satisfaite! Reste plus qu'à voir les jeux d'acteurs ;-) J'éditerai ce post au fur et à mesure du casting!

La fille de braises et de ronces

13386598

  • Nom: La fille de braises et de ronces de Rae Carson
  • Lu en: français (408 pages) - Sorti en février 2012
  • VO: paru en septembre 2011
  • Ma note:notation 4

Princesse d'Orovalle, Elisa est l'unique gardienne de la Pierre Sacrée. Bien qu'elle porte le joyau à son nombril, signe qu'elle a été choisie pour une destinée hors normes, Elisa a déçu les attentes de son peuple, qui ne voit en elle qu'une jeune fille paresseuse, inutile et enveloppée... Le jour de ses seize ans, son père la marie à un souverain de vingt ans son aîné. Elisa commence alors une nouvelle existence loin des siens, dans un royaume de dunes menacé par un ennemi sanguinaire prêt à tout pour s'emparer de sa Pierre Sacrée. Délaissée, humiliée, la princesse devra s'affirmer au milieu des intrigues de la cour, du grondement d'une guerre inévitable et des mirages de l'amour. Il lui faudra puiser en elle le courage nécessaire à sa survie et à celle de son peuple. Accepter enfin d'être l'Élue de son propre destin.

La fille de braises et de ronces était une lecture que je me réjouissais de découvrir. Des lors, j’avais peut être trop d’attentes. C’est un livre que je qualifierais de sympa, mais sans plus. Je n’ai malheureusement pas vibrer durant cette lecture et je n’ai pas eu le temps de m’attacher aux personnages. La raison? Elle est très simple. Tout se passe trop vite. On sent que l’auteure veut arriver à un point spécifique de son histoire, du coup, tout reste en surface, rien n’est creusé. Le livre manque alors cruellement de profondeur.

Elisa a  16 ans. Elle est très enrobée - pour ne pas dire obèse - et face  à la guerre qui semble imminente, son père la marie à Alejandro de la Vega, roi de la cité de Joya d’Arena. D’emblée Elisa déménage dans son nouveau royaume où elle a bien du mal à s’acclimater. Le début du roman est alors très long car Elisa reste enfermée dans ses appartements et passe son temps à manger. Ce ,’est que lorsqu’elle est kidnappée que les choses bougent. On voyage alors beaucoup et découvre divers paysages. Entre les cités, les villages, l’immensité du désert, ce voyage est une bulle de fraicheur. Malheureusement, bien qu’il soit assez visuel, le tout manque de détail. Ce voyage, réparti sur un long laps de temps, ne prend que quelques lignes. Il nous reste alors un petit gout amer.

Durant ce périple, on fera la connaissance de nouveaux personnages. Comme déjà dit, le gros défaut est que les sentiments restent en surface. Du coup, je n’ai pas pu sentir les liens d’amitiés qui liaient Elisa à ses amis. L’auteure ne prend décidément pas le temps de s’attarder sur les personnages qui entourent Elisa. On les perçoit de son point de vue, mais leurs histoires restent, pour la plupart, dans l’ombre. Ce qui est très frustrant car j’aurai aimé en apprendre plus sur eux, savourer les émotions que nous traversons, prendre le temps. Mais non, avec Rae Carson, on passe d’une situation à l’autre avec une facilité déconcertante, pour arriver à l’objectif fixé.

Outre donc ce fil conducteur qui est la guerre imminente, j’ai tout de même fort apprécié l’ambiance général qui se dégage autour de la Pierre Sacrée. C’est une mythologie très intéressante avec un aspect religieux fort marqué et mis en avant. De ce côté, on est directement baigné dans le monde d’Elisa et on visualise très bien son environnement « spirituel ». Les pensées de la jeune fille sont très bien décrites et on ressent tout son amour pour sa culture, sa cité. C’est une fille très intelligente qui profitera de chaque instant pour en apprendre un peu plus sur elle-même, son rôle, son histoire.

En conclusion, j’ai passé un bon moment. Le fait de voyager au cœur de divers paysages m’a plu, et j’ai trouvé le style d’écriture agréable. La mythologie développée est le gros point fort du livre, à contrario des sentiments trop peu développés. Ce dernier point a quelque peu gâché mon plaisir car, je le répète, j’aurai vraiment aimé qu’on prenne le temps de ressentir chaque émotion, quitte à ce que le livre soit un peu plus épais, ou découpé différemment. Je recommande tout de même cette lecture si vous avez envie d’évasion, car il faut reconnaitre que les tableaux visuels décrits dans la fille de braises et de ronces remplissent bien leurs rôles et nous transportent dans un autre temps, et ce dès les premières pages.

dimanche 1 juillet 2012

In my Mailbox (40)

Icon in my mailbox ok

Voilà une semaine qui sera probablement sans surprise si vous suivez de près la page facebook du blog!!!! Alors j'ai reçu plusieurs petites choses, des cadeaux, u livre inattendu et pour une fois, un CD! Alors, parlons peu, parlons bien! J'ai tout d'abord reçu en cadeau de la part de la Collection R (ils sont vraiment géniaux), un tatouage spécial Kaleb. Ils sont vraiment très sympa ces tatouages! Ensuite, en partenariat avec Pika Edition, j'ai reçu le manga Princesse Kilala de Nao Kodaka. Ca fait très longtemps que je n'ai pas lu de manga (pourtant j'en ai 250 pour vous situer) donc c'est vraiment une super occasion! Ensuite, j'ai reçu très largement en avance Chosen Ones de Tiffany Truitt. Un livre dystopique que j'ai hâte de découvrir! Enfin, j'ai reçu mon album de Namie Amuro, Uncontrolled, dont vous pouvez retrouver la critique sur le blog! Un excellent album que je vous conseille si vous voulez découvrir la musique japonaise....d'autant plus qu'il y a pas mal de chansons en anglais! Un vrai plaisir! Voilà voilà! Et vous qu'avez vous eu?

484562_325843154167041_1832697603_n

282908_325297024221654_548799455_n

PS: Par contre, vu que je n'ai pratiquement rien lu en juin (et oui d'autres activités ont été privilégiées), je vous proposerai le récap' des lectures du mois, le mois prochain!! Le challenge que je suis entrain de faire, devrait faire diminuer bien ma PAL!