► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques Livres Chroniques Mangas Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique, Séries & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Critiques séries Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Rencontres extraordinaires Salons & Dédicaces
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Les blogs à visiter Mes chroniqueuses Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
mardi 19 juin 2012

Kaleb (saison 1)

15698462

  • Nom: Kaleb (saison 1) de Myra Eljundir
  • Lu en: français (448 pages) - Sorti en juin 2012
  • Ma note: /

À 19 ans, Kaleb Helgusson se découvre empathe : il se connecte à vos émotions pour vous manipuler. Il vous connaît mieux que vous-mêmes. Et cela le rend irrésistible. Terriblement dangereux. Parce qu’on ne peut s’empêcher de l’aimer. À la folie. À la mort. Sachez que ce qu’il vous fera, il n’en sera pas désolé. Ce don qu’il tient d’une lignée islandaise millénaire le grise. Même traqué comme une bête, il en veut toujours plus. Jusqu’au jour ou sa propre puissance le dépasse et ou tout bascule… Mais que peut-on contre le volcan qui vient de se réveiller?

Merci à la Collection R pour l'envoi de ce livre.

La lecture est un monde fascinant. Un monde qui regorge de livres tous uniques et qui trouveront ses lecteurs. C'est fou comme un livre peut susciter tant d'émotions chez les uns et une indifférence chez les autres. Kaleb est un de ces livres dont on a parlé longtemps avant sa sortie. Avec une couverture sortant du lot, une phrase très accrocheuse, l'univers de Kaleb me semblait palpitant. Après tout l'idée est très novatrice, qui n'a jamais été curieux de suivre le méchant, de lire ses pensées? Sincèrement rien que pour ça, Kaleb est un livre original. Seulement, il ne m'a pas convaincue, ayant probablement trop d'attentes.

Il est très rare que je ne finisse pas un livre mais malheureusement, Kaleb n'a pas pu retenir mon attention. J'ai eu beaucoup de mal à accrocher au style d'écriture. J'aime pourtant quand les phrases sont courtes et précises. Mais ici, j'ai toujours eu l'impression d'être en dehors de l'histoire, comme si l'auteure avait installé une barrière invisible, nous empêchant de nous rapprocher de ses personnages. Du coup, ma déception a été immense: j'aurai aimé qu'on suive Kaleb a la première personne. Je pense que cela aurait été un plus, j'aurai pu me sentir concernée. Au lieu de ça, j'ai lu avec détachement. Et le plaisir n'y était pas.

Pourtant le sujet est plutôt intéressant, je pense que la mythologie mise en place est originale. Mais la mannière de conduire les choses est faite d'une étrange façon. Les personnages sont antipathiques, je n'ai pas pu m'identifier à eux. Kaleb est apparu un peu cliché, un ado rebelle qui se cherche. Son don vient renforcer son côté dur et malgré le flot de sentiments que l'auteure nous sert à son propos, Kaleb m'est resté distant. Tout comme les autres personnages. Mention au colonel, le personnage le plus froid et calculateur qui m'a été donner de rencontrer, toutes lectures confondues.

Je n'ai donc pas pu aller plus loin dans l'histoire, ne me sentant pas concernée. Kaleb est assurément un livre totalement déroutant, différent. Il plaira par ce côté rebelle qu'il veut offrir, mais je pense aussi que c'est une connexion. Kaleb n'est tout simplement pas mon genre de lecture. Je n'ai pas pu y trouver ce que je recherche dans un livre et je n'ai pas préféré continuer. Et finalement c'est ça qui fait la force d'un livre, ce sont les avis qu'il engendre, tous différents, car chaque lecteur a sa vision unique, son interpretation personnelle de l'histoire qu'il lit.

Je tiens à remercier chaleureusement la Collection R pour l'envoi de ce livre et je regrette qu'il ne corresponde pas à mes attentes. Cela dit, Kaleb remporte un joli succès en général, et je vous encourage à vous forger votre propre opinion, pour apporter votre avis sur ce livre déroutant.