► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques Livres Chroniques Mangas Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Rencontres extraordinaires Salons & Dédicaces
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Les blogs à visiter Mes chroniqueuses Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
vendredi 2 mars 2012

Fever [Wither #2]

11112619

  • Nom: Fever [Wither #2] by Lauren De Stefano
  • Lu en: anglais (341 pages) - Sorti en février 2012
  • VF: prévue chez Castelmore

Rhine and Gabriel have escaped the mansion, but danger is never far behind. Running away brings Rhine and Gabriel right into a trap, in the form of a twisted carnival whose ringmistress keeps watch over a menagerie of girls. Just as Rhine uncovers what plans await her, her fortune turns again. With Gabriel at her side, Rhine travels through an environment as grim as the one she left a year ago - surroundings that mirror her own feelings of fear and hopelessness.

Fever est un livre dont je vais avoir difficile à mettre des mots pour expliquer le ressenti de la lecture. Ce 2ème tome est à mon sens plutôt mitigé et peut se ranger dans la catégorie des deuxièmes-tomes-qui-n'apportent-rien-de-plus-à-l'histoire-alors-on-meuble. C'est le sentiment majeur que j'ai ressenti, je me suis dit "tout ça pour ça"? Il faut avouer que je m'attendais à autre chose en lisant le résumé. Je m'attendais à voyager avec Rhine et Gabriel, qu'on découvre les villes, à quoi ça ressemble vraiment, qu'on ait droit à une sorte d'aventure, où le danger n'est pas loin, où l'adrénaline monte à chaque page....Et bien non. Le début est cependant prometteur, alors qu'ils viennent de s'échapper, notre petit couple se fait déjà coincer par une femme qui dirige une sorte de parc d'attraction. Ce passage de l'histoire est intéressant, car ça bouge relativement, mais j'ai trouvé ça cliché. Trop facile aussi, je ne sais pas, mais finalement on en vient à se demander s'il reste de la bonté chez les personnages de Lauren DeStefano (s'entend les nouveaux personnages). Heureusement, nos héros arrivent à s'échapper et c'est là que le livre se ramolit. On entre alors dans la partie du voyage mais ça reste encore une fois trop facile (imaginez vous tombez comme par hasard devant un camion de livraison qui va justement à Manhattan c'est super!). Une grosse partie du livre est donc très lente, les choses sont peu décrites, finalement j'ai eu un peu de mal à visualiser l'environnement. Durant toute cette partie, Rhine maintient l'espoir de retrouver son frère, évidemment, ce ne sera pas aussi simple. Ce qui l'est en revenche, c'est le nouveau refuge qu'ils trouvent: un orphelinat (mais pas n'importe lequel!). Ils vont y rester un bon moment et là j'ai trouvé vraiment que le livre était long. Entre manger, dormir, parler, manger, dormir, parler. Bref pas très palpitant sauf peut être l'état de Rhine. Celle-ci s'est montrée très vulnérable dans ce tome, sa force de caractère restée au placard. Du coup, Lauren DeStefano a surement voulu jouer sur cet aspect plus psychologique, seulement j'ai eu l'impression que les flashbacks ou pensées tournaient toujours dans le même sens. Certes, on ne peut que soutenir Rhine, la comprendre mais on en sait plus sans vraiment savoir. Gabriel m'a plu mais son personnage reste vraiment en surface, finalement, son rôle, c'est juste d'accompagner Rhine. Si on voulait le connaitre davantage, son histoire, c'est complètement loupé, quel dommage. Enfin, les personnages secondaires sont assez nombreux mais pas assez creusés, ils font partie du décor à mon goût, tout ça manque de profondeur. Alors que je me demandais quel chemin allait prendre l'auteure avec tout ça, elle m'a surpris. Je ne sais pas si c'est vraiment dans le bon sens car j'ai envie de dire que toute cette escapade n'a servi à rien puisqu'on est de retour à la case départ. C'est très déroutant et je ne sais pas trop à quoi m'attendre pour le 3ème tome. Fever est donc assez mitigé à mes yeux mais je dois tout de même signaler que le style de Lauren DeStefano est toujours aussi agréable, d'une certaine manière, poétique. L'ambiance est également glauque, oppressante et stressante. Lauren a su rester dans le style qu'elle avait donné à son premier livre mais elle s'est quelque peu perdue en chemin quant à son intrigue.

Article rédigé par CeReS à 09:26 - - Vos Avis [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires sur Fever [Wither #2]

    super, moi qui n'avait déjà pas trouvé le tome 1 transcendant...

    Posté par Sabruhu, vendredi 2 mars 2012 à 11:05 | | Répondre
  • Bon j'avais bien aimé le t1 mais là ça me freine un peu pour le 2...

    Posté par Lucie, dimanche 4 mars 2012 à 13:33 | | Répondre
  • Ce n'est que mon avis les filles, peut être que vous devriez faire le vôtre?

    Posté par CeReS, dimanche 4 mars 2012 à 22:52 | | Répondre
  • Mouaaaah ... suis trop triste ! J'avais tellement aimé le premier ! Apparemment, les covers de cette série sont à la hauteur de leur contenu ; je suis aussi un peu déçue par celle-ci par rapport à celle du 1 ^^
    Je vais sûrement le lire à sa sortie en VF, j'espère aimer plus que toi, mais c'est pas gagné vu ce que tu en dis ^^
    Merci pour l'avis
    Bisous

    Posté par Mandy, dimanche 11 mars 2012 à 15:47 | | Répondre
  • Je viens de le terminer et pour ma part, j'ai beaucoup aimé. L'auteur m'a vraiment donné le tournis avec ce virage à 360° opéré sur l'ambiance générale du livre mais aussi par rapport à Rhine. C'est dur, c'est cruel mais je pense que c'est voulu, c'est un parti pris dangereux comme je te le disais car ça ne plaira pas à tout le monde. J'ai vécu des émotions fortes avec ce roman, pas de celles à vous faire bondir de joie et de bonheur. J'ai ressenti avec force ce que ressentait Rhine et c'est là que tient pour moi la grande force du récit. Ce tome 2 m'a mis mal à l'aise comme jamais un livre n'a pu le faire avant. Moi je dis chapeau l'auteur et vivement le tome 3 !

    Posté par Jess, mardi 28 août 2012 à 23:19 | | Répondre
  • C'est vrai qu'il met très mal à l'aise, comme le 1er tome d'ailleurs! Ce que je reproche comme on en a parlé c'est ce manque d'espoir dans ce tome 2! Cela dit, je me demande ce que nous réserve le tome 3!

    Posté par CeReS, mardi 28 août 2012 à 23:22 | | Répondre
Nouveau commentaire