► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques Livres Chroniques Mangas Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Rencontres extraordinaires Salons & Dédicaces
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Les blogs à visiter Mes chroniqueuses Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
vendredi 30 décembre 2011

Geisha

41KNyMWSvuL

  • Nom: Geisha by Arthur Golden
  • Lu en: français (523 pages) - Sorti en janvier 2006
  • VO: Memoirs of a Geisha, paru en novembre 2005

Yoroido : un modeste village de pêcheurs dans le Japon des années trente. La petite Chiyo-chan y coule une enfance pauvre mais heureuse entre ses parents et sa grande soeur, Satsu. Mais un cancer ronge en silence les os de sa mère, sur le point de mourir. Le père est si vieux et déjà si perdu qu'il accepte la proposition de M. Tanaka. Les deux jeunes filles partent bientôt pour Kyoto, parmi d'autres enfants vendus. Chiyo-chan est si belle avec ses yeux d'eau "comme si quelqu'un y avait percé un trou et que l'encre avait coulé" qu'on l'emmène dans une école de geishas. Elle deviendra Sayuri, l'une des geishas ou courtisanes les plus appréciées de la ville, excellant dans l'art du chant, de la danse et de l'amour, maîtrisant parfaitement la science de la toilette et du thé.

Voilà un livre que j'ai lu l'année de sa sortie, c'est à dire en 2006. Je m'en souviens encore, c'était un cadeau pour mes 20 ans. J'avais vu le film et j'étais tombée sous le charme de cet univers fascinant. A l'époque, je faisais justement mon travail de fin d'étude sur le Japon et je cherchais à en connaitre plus sur la culture nipponne. Le film m'a alors ouvert les portes du cercle très fermé des Geishas. J'avais voulu faire tout naturellement la comparaison avec le livre que j'ai dévoré! Comme bon nombre d'adaptation, le film se révèle un cran en dessous du livre. Celui-ci est extrêmement détaillé et on se plonge avec délice dans le quartier de Kyoto ou les salons de Thé sont le lot quotidien des Geishas. L'image de ces dernières est souvent éronnée: en effet, de premier abord, ceux qui ne connaissent pas la culture japonaise pourraient penser à des filles faciles. Mais la vie d'une Geisha est bien différente, bien difficile. Entre l'apprentissage de différents arts, le port du Kimono ou Yukata, la Geisha est raffinée, gracieuse. A travers ce livre, on suit la vie de Sayuri, une jeune geisha qui deviendra malgré elle célèbre. Depuis qu'elle est très jeune, Sayuri voue un amour secret pour une personne inaccessible. Elle grandira dans l'espoir de l'approcher davantage grâce à son statut de Geisha. L'histoire nous conte aussi la période délicate de la guerre, lorsque les Américains viennent s'installer au Japon. Sayuri est alors en exile durant quelques années et quand elle revient à Kyoto, tout a changé, tout est à réapprendre, excepté l'art d'être Geisha... Etant passionnée par la culture asiatique, ce livre est vraiment magnifique à découvrir, tout en délicatesse et exotisme.

Article rédigé par CeReS à 21:09 - - Vos Avis [8] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires sur Geisha

    Un de mes livre favoris!
    Livre qui a fait tomber pas mal de préjugés ; que certaines personnes de mon entourage pouvaient avoir sur les Geishas! (merci les américains d'avoir véhiculé cette réputation)!
    Magnifique livre qui permet ; comme tu le dis ; de se rendre compte que l'apprentissage de cet art n'est pas une chose facile!
    Tout comme toi j'ai trouvé le film légèrement moins bien que le livre. Mais les décors et l'esthétisme du film sont quand même magnifiques ; et là le réalisateur a réussit a retranscrire le livre!
    Je relis le livre et revisionne régulièrement le film!
    Je conseille de voir le film et lire le livre (et inversement) a tout le monde!
    Un dépaysement total garantit!

    Posté par Kitty, vendredi 30 décembre 2011 à 21:28 | | Répondre
  • Ah et je viens de voir que tu avais mis un traducteur!
    J'aimerai bien savoir comment tu as fais, parce que j'aime beaucoup l'idée et que je voudrai en mettre aussi sur mon blog! XD
    *pars en courant avant de se faire fouter* XD

    Posté par Kitty, vendredi 30 décembre 2011 à 21:22 | | Répondre
  • J'ai vraiment très envie de le découvrir ! J'adore ce genre de lectures ! =) En plus, ça en ferait un de plus pour mon Big Challenge hihihi ^^
    Merci pour la chronique
    Bonne Année 2012, ma Gégé =)

    Posté par Mandy, vendredi 30 décembre 2011 à 21:37 | | Répondre
  • Ravie que toi aussi tu as été séduite par ce livre, je crois que c'est un must read en la matière )

    Et pour le 2ème commentaire: PTDRRR no comment xD

    Posté par CeReS, vendredi 30 décembre 2011 à 21:39 | | Répondre
  • *Sifflote*
    Et MDR! XD

    Posté par Kitty, vendredi 30 décembre 2011 à 21:29 | | Répondre
  • @mandy:Je te le conseille vraiment, comme dit Lucie, c'est une lecture dépaysante qui change de nos lectures YA ou Bit-Lit! C'est vraiment un univers unique!
    Et puis il est justement dans ton challenge
    Bonne Année à toi aussi ma belle!

    Posté par CeReS, vendredi 30 décembre 2011 à 21:40 | | Répondre
  • J'ai beaucoup aimé ce livre. Je ne vais pas en rajouter car tu dis tout ce qu'il y a à savoir (^__-)

    Posté par Ariani, vendredi 30 décembre 2011 à 23:44 | | Répondre
  • Aahh quel livre !

    Je l'ai lu juste avant le film, d'ailleurs, j'étais super contente à cette époque de cette coïncidence. J'étais tombée sur une autre édition, chez ma grand-mère.
    Mais quelle merveilleuse histoire, qui nous ouvre enfin les yeux sur le monde des Geishas.
    Même si celà doit être encore plus compliqué qu'expliqué là, les bases sont données.

    Et puis l'histoire de Sayuri est triste et touchante, mais elle incarne l'espoir et la détermination, malgré elle.

    Magnifique livre *_*

    Posté par Line, samedi 31 décembre 2011 à 13:17 | | Répondre
Nouveau commentaire